La Bergerie Céramiques

L'âge des céramiques de Vallauris (et du capitaine...)

Facture en date du 1er Octobre 1984, la plus récente trouvée dans la comptabilité de "La Bergerie", et qui montre  que l'activité de la "Poterie du Mûrier" a continué bien après le décès de Gustave Reynaud, et qu'il est donc tout à fait abusif de dater systématiquement la production de cet atelier des années 50.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

            J'ai déjà eu l'occasion, dans un article précédent, de signaler l'erreur, ou l'abus, que certains vendeurs commettent fréquemment, notamment sur l'internet, en interprétant la marque AM  (Alpes-Maritimes) comme étant la signature d'Alain Maunier, avec la référence à la dynastie Massier qui en découle.

 

Mais il est un défaut autrement fréquent dans les annonces, notamment sur eBay et Le Bon Coin, c'est le vieillissement systématique des objets.

 

Ainsi, il est devenu très rare de voir attribuer à une céramique d'Albert Thiry une date postérieure aux années 50…Alors que cet artiste a ouvert son atelier en 1964, et qu'il a produit sans discontinuer jusqu'à sa disparition, en 2009.

 

Mais ce n'est pas un cas isolé. A lire les annonces, on aurait l'impression que toute la production de Vallauris tient entre 1950 et 1959 : Derval, Capron, Portanier, Reynaud et les 260 céramistes repérés n'ont plus rien fichu à partir de 1960.

 

Emmerdeur-né, j'envoie systématiquement des rectificatifs aux auteurs de ces références abusives. Il m'arrive d'être entendu, et d'obtenir une correction, voire, des excuses.

 

Deux autres abus, plus graves, sont également fréquents. L'assimilation devenue assez systématique de la production de la Poterie du Mûrier (Gustave Reynaud), qui n'a (hélas) qu'une faible cote, à celle de Jean Derval (qui en a une forte), au motif qu'ils étaient beaux-frères, et que le dernier a conseillé le premier dans ses débuts. Le deuxième, est la confusion entre un Innocenti qui a travaillé en Italie, peut-être même en France, qui ne cote pas grand-chose (bien que sa production soit tout à fait honorable, mais c'est ainsi), avec le Jacques Innocenti de Vallauris, à forte cote. Il m'est arrivé de me faire insulter par un vendeur malhonnête, pour avoir voulu (gentiment) rectifier. Et pourtant, les deux productions sont aussi différentes  qu'un cercopithèque et un moule à gaufres…

 

La chasse au gogo est donc ouverte en permanence…A vous de ne pas en être. Heureusement, la valeur des céramiques est loin d'atteindre celle de la peinture…Heureusement ?

 

 

 

Note à benêt : Un de nos fidèles lecteurs, Bernard P., nous signale une autre erreur (ou abus parfois...) fréquente : la fabrique industrielle Verceram, installée à Montreuil (1955 - 1965) est souvent présentée comme ayant exercé son activité à Vallauris, peut-être en raison d'une marque V insculpée sous les pièces. J'ai fait le test sur l'internet : en tapant "Verceram Vallauris", il y a 7430 réponses, dont, il est vrai, quelques alertes contre cette confusion. Un abonné d'eBay, "limovice", signale aussi cette erreur, ainsi que celle confondant Jean-Claude Malarmey et sa fille, laquelle, nous dit-il fait de fort jolies choses, mais pas à Vallauris! Quel scandale!

 

 

 
> C�te d'Azur



28/12/2011
2 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 605 autres membres

CLIQUER SUR LES PHOTOS PERMET DE LES AGRANDIR
Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion