La Bergerie Céramiques

A - Brique à vin

La brique à vin connut son heure de gloire (pour ne pas dire d'hystérie) à la fin des années 90. En deux mois, nous en avons vendu plus de 500 à La Bergerie en 1998. La brique à vin doit  être en biscuit et dépourvue, dedans et dehors, de tout émaillage ou glaçure, faute de quoi elle ne remplirait pas son rôle : maintenir le vin (rosé de Provence de préférence) frais par évaporation. Ce qui n'empêchait pas les potiers de vendre force briques émaillées et décorées...

Les meilleures briques sont celles tournées à la main, la terre étant moins comprimée se charge mieux en eau. Une fois mouillée, la brique peut être mise dans le congélateur.




Une brique réalisée à la presse et marquée à la main (Ets Ribero). Détournée en pot à cactus.





Modèle non conforme au codex...
Modèle non conforme au codex... :

Brique publicitaire (résidence d'été du chef de l'Etat...) typique de ce qui rend un tel objet parfaitement inutile : pelliculée, elle perd tout pouvoir de refroidissement par évaporation. Celle-ci n'a pas été fabriquée à Vallauris. Ouf...


CLIQUER SUR LES PHOTOS PERMET DE LES AGRANDIR
Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion