La Bergerie Céramiques

Ribero (Jacques, puis Michel)

Jacques Ribero a su lancer la bonne production au bon moment ; son succès a été considérable. Il a également conclu un accord avec le Vatican pour produire les céramiques papales. Son fils, Michel, qui a pris sa succession dans un contexte devenu difficile, a été adjoint à la culture, et, un temps, maire. Je n'en dis pas plus sur ce terrain glissant couvert de blessures encore fraîches, si toutefois cette métaphore* alambiquée peut me permettre de ne pas avoir l'air trop faux-cul vis-à-vis des uns comme des autres, ce qui n'est pas gagné...

Michel Ribero a créé un "Musée de la Céramique" rue Sicard à Vallauris, beaucoup plus intéressant que le musée officiel, totalement ringard et indigne d'une ville de tradition céramique comme Vallauris (je n'ai pas dit de ne pas le visiter quand même...Peut-être qu'à force, "on" finira par comprendre qu'il faudrait un vrai musée à Vallauris avec un conservateur qui aime son travail et la céramique...!)

 

 * voir "Les tontons Flingueurs" : "C'est pas une métaphore, c'est une périphrase" ; "Oh, fais pas chier" ; "Ca, c'est une métaphore..."






Très petit pot
Très petit pot


 Cet adorable machin était offert par la maison Ribero aux participants du Grand Prix Cycliste Jacques Ribero en 1997. J. Ribero avait en effet été un fervent soutien de l'équipe locale vélocipédique. D'après un lecteur, cet objet était destiné à recueillir les urines des participants, afin de vérifier en laboratoire que leur teneur minimum en pastis était respectée, tout contrevenant étant éliminé sans remords. La pièce de 5 kopeks donne à la fois l'échelle et la valeur de l'objet.






L'atelier, le magasin d'exposition et le musée de la poterie
L'atelier, le magasin d'exposition et le musée de la poterie



CLIQUER SUR LES PHOTOS PERMET DE LES AGRANDIR
Recommander ce blog | Contact | Signaler un contenu | RSS | Hébergé chez Blog4ever | Espace de gestion